Lutte contre le VIH pédiatrique : des kits de dépistage rapide disponibles
Destinés aux nourrissons, ils ont été reçus mercredi dernier à Yaoundé, par le secrétaire d’État à la Santé, Alim Garga Hayatou.
10/21/2019 - 16:43
Share

Le VIH pédiatrique est agressif et progresse rapidement. Il y a quelques années, des millions d’enfants en mourraient juste quelques semaines après la naissance. Ceci, par le manque d’outils permettant de diagnostiquer rapidement leur statut sérologique. Pour un dépistage du VIH chez l’enfant, il fallait attendre au moins 35 jours pour obtenir les résultats. Depuis 2015, le gouvernement camerounais a signé une convention de coopération avec Elizabeth Glaser Pediatric Aids foundation, dans le cadre du projet Point of Care Early Infant Diagnostic. Lequel projet vise la prise en charge pédiatrique des enfants nés des parents séropositifs. Le 16 octobre dernier à Yaoundé, le secrétaire d’État au ministère de la Santé Publique, Alim Garga Hayatou, a présidé la cérémonie de rétrocession des nouveaux kits Point-Of-Care Early Infant Diagnostic, outils de diagnostic rapide du VIH chez les nourrissons. Le secrétaire d’État a accusé réception en présence du Dr John Ditekemana directeur pays d’Elizabeth Glaser Pediatric Aids  Foundation, le regard des représentants des ambassadeurs des États-Unis d’Amérique et de la France au Cameroun, de l’OMS, de la promotion de la femme et la famille et  d’un ensemble d’acteurs ouvrant dans la lutte contre le SIDA. La rencontre était une occasion d’apprécier les biens faits de cette technologie innovante qu’a contribué à réduire significativement la mortalité infantile au Cameroun. L’enjeu majeur maintenant, comme l’a souligné le secrétaire d’État au Minsante, est de vulgariser les tests dans toutes les régions du Cameroun.

En présentant le projet, Dr Georges Alain Étoundi Mballa, Directeur de la lutte contre la maladie, les épidémies et les pandémies au ministère de la Santé Publique a relevé que cette technologie a permis aux agents de la santé, non spécialisés d’effectuer les tests dans les cliniques et obtenir les résultats immédiats. Aujourd’hui, grâce à ce projet, il y a beaucoup d’amélioration dans le système de la lutte contre le SIDA. Des personnes ont été formées, des sites mis en place et les testings de routine aussi vulgarisés.

Share
Dr ELAT NFETAM Jean Bosco
Secrétaire Permanent du Comité National de Lutte contre le Sida

Fallait-il créer un site pour le Comité National de Lutte contre le Sida (CNLS) ? C'est la

Galerie Photos

NEWS LETTER

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

SONDAGE