Le Ministre de la Santé Publique, Président du Comité National de Lutte contre le Sida a fait une déclaration de presse ce mercredi, 1er décembre 2021 dans la salle de conférences de son département ministériel, à l’occasion de la commémoration de la 34ème édition de la Journée mondiale de lutte contre le Sida

Malgré des nombreuses initiatives qui ont permis de réduire très considérablement, l’impact de la maladie au sein de la population, le Cameroun reste toujours dans une situation d’épidémie mixte, à la fois généralisée et concentrée dans certains groupes de populations hautement exposées au risque. L’incidence nationale du VIH, de l’ordre de 2,7% de la population âgée de 15 à 49 ans reste importante. Quatre nouvelles infections sur cinq surviennent chez les femmes âgées de 15 à 64 ans. La prévalence du VIH reste élevée parmi les populations clés, soit 24,3% chez les travailleuses de sexe et 20,7% chez les HSH. Les régions du Sud et de l’Est demeurent celles ayant les taux de prévalence les plus élevés avec respectivement 5,8% et 5,6%.  Le nombre d’enfants exposés au VIH qui sont dépistés reste toujours faible. Parmi les décès de 2020, environ 25% étaient survenus chez les enfants de moins de 15 ans.

Malgré les conséquences néfastes dues à la pandémie de la Covid-19, l’objectif d’éradication du sida en 2030 est encore possible. A laissé entendre Dr Manaouda Malachie à la presse. En conjuguant les points de vue, les expertises et les expériences de terrain et en additionnant les volontés d’agir, nous gagnerons le combat contre le VIH. C’est l’appel lancé par le Président du Comité National de Lutte contre le Sida à toutes les parties prenantes au premier rang desquelles les acteurs de développement, les décideurs politiques, les médias, la société civile et autres partenaires techniques et financiers.

Rappelons que les activités de la 6ème édition du Mois Camerounais de lutte contre le sida ont été officiellement lancées le 17 novembre 2021 au Lycée Bilingue de Yaoundé au cours d’une cérémonie solennelle co-présidée par le Ministre de la Santé Publique, Dr Manaouda malachie et son homologue des Enseignements Secondaires, Pr Pauline Nalova Lyonga.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.